• I. A.F.A ou Algue bleu-vert

    I. A.F.A ou Algue bleu-vertA.F.A ou Algue bleu-vertI. A.F.A ou Algue bleu-vert

     

        L ’Algue d’eau douce Aphanizomenon Flos-Aquae (AFA) croît dans un biotope exceptionnel dans le centre sud de l’Orégon, aux États-unis. Loin de toute pollution industrielle, à une altitude de 1300 mètres, le lac KLAMATH réunit toutes les conditions pour la photosynthèse, avec une profondeur de 110 à 120m et un ensoleillement idéal permettant à l’eau de chauffer rapidement.

    Une façon originale de découvrir le lac

        Protégé au nord par le Mont Mazama et au sud par le Mont Shasta, ce bassin de 320 km² est alimenté en permanence par une eau de PH neutre, d’une pureté incroyable. Les rivières, torrents et cascades proviennent essentiellement de la fonte des neiges et des glaciers des sommets environnants, les montagnes de la chaîne volcanique Cascade, mais cette eau est enrichie par un système de percolation unique au monde, provenant du Lac Crater.


        Formé il y a 7000 ans par les éruptions volcaniques du Mont Mazama, le Lac Crater est le plus profond du continent nord-américain (1 km) et le plus pur de tout l’hémisphère nord. Les instruments de mesure sont lisibles à une profondeur de 70 mètres. Quittant le Lac Crater à travers les différentes strates des montagnes Cascade, l’eau emporte une quantité de minéraux et de sels inorganiques que l’algue va absorber et transformer en composés organiques.

        L’ Algue bleu-vert Aphanizomenon Flos-Aquae produit également des composés inorganiques, favorisant la précipitation des carbonates. Elle a joué un rôle essentiel dans la production de calcaire, marne et magnésite que l’on retrouve dans les strates géologiques. Le fond du Lac KLAMATH est d’ailleurs constitué d’une épaisse couche de sédiments qui confèrent au lac un équilibre électrique idéal. Ajoutée à la richesse minérale de l’eau du Crater Lake, cette couche d’environ dix mètres de colloïdes minéraux confère au Lac KLAMATH un potentiel zêta des plus élevés sur la planète. Dans nos corps, comme dans le lac KLAMATH, le potentiel zêta préside aux réactions biochimiques et enzymatiques dans la production des acides aminés, c’est pourquoi ces algues bleue-vertes présentent le profil nutritionnel le plus proche des besoins humains.

        Le Lac Crater préside au miracle Aphanizomenon Flos-Aquae. Avec sa colonne d’eau d’environ 1 km, le Lac Crater est le plus grand et le plus puissant système de percolation de la planète. L’eau qui ressort de la terre après des kilomètres de parcours à travers les roches volcaniques est d’une richesse minérale incroyable et d’une pureté absolue.

        Wood River et Williamson River sont les deux affluents principaux du Lac KLAMATH, approvisionnant ce dernier en eaux de sources porteuses de phytoplancton et de tout l’éventail des cendres volcaniques en provenance du Lac Crater.


       Le Lac KLAMATH est également le théâtre d’une vie sauvage très diversifiée, tant pour la flore que pour la faune. Le versant nord-ouest, habité par l’aigle à tête blanche s’appelle justement bald eagle ridge. Symbole mythique des États-Unis d’Amérique ou de la marque Harley Davidson, cette espèce en voie de disparition à cause de la pollution de l’air se ressource grâce à l’algue du Lac KLAMATH. En effet, la pollution en CFC et pesticides notamment, entraîne chez cette espèce une incapacité à métaboliser le calcium due à une liaison du toxique avec le chélateur. Leurs os deviennent fragiles et, pire encore, les coquilles sont écrasées pendant la couvée, tuant les embryons.

        Sauvés de la disparition par le miracle Aphanizomenon Flos-Aquae, les aigles à tête blanche ont fait de cette région leur refuge et leur habitat pendant toute la période de reproduction. Avec 900 spécimens, le bassin de KLAMATH est leur habitat principal après l’Alaska.


      Fortifiante, revitalisante, reconstituant de l’organisme par son apport nutritionnel quotidien en doses infimes, l’Algue KLAMATH se présente comme une des alternatives les plus sérieuses face aux carences, aux déséquilibres alimentaires et aux différentes pollutions de notre société. Parmi les algues bleues, l’AFA couvre un spectre qui va de l’alimentation la plus équilibrée à l’action pharmacologique la plus complète. Par ce lien de conciliation des domaines de la nutrition et de la pharmaceutique, elle est la reine incontestée de la nutracétique, et par son action régularisante elle convient aussi bien à l’hypotonique qu’à l’hyperactif, au sportif ou au convalescent, à l’enfant, l’adolescent, l’adulte ou le sénescent.

     

    Sa vibration exceptionnelle en fait l’alicament par excellence.

     

    I. A.F.A ou Algue bleu-vert

     

    I. A.F.A ou Algue bleu-vert

     

    « Jacotte Cholet : Musique InterdimensionnelleDr. Gabriel Cousens »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :